J 3-4 – Rando+Munich

8 juillet 2010

Le troisième jour commence notre première rando-roots du voyage, dans la forêt noire qui est plutôt verte. Comme pourrait le dire notre Desproges  national, il y serpente des chemins rares, où nul crétin bedonnant  coincé dans son matérialisme primaire ne vient ternir de son image grasse et populalacière l’irréelle clarté des monts et forêts aux reflets verdoyants, où s’insinuent nos quatre hobbits que la nature abhorre.  (c’est  pas vrai, on aime la nature et la nature nous aime).

Mais avant l’effort, il a fallu remplir nos ventre qui crient « famine, famine ! ». ça faisait au moins deux heures qu’on avait pas mangé… on s’est posé dans un petit resto pas cher, mais qu’est ce que c’était bon… rôti de dinde sauce forestière avec cerises confites. 

img0828.jpg 

img0846.jpg

Les paysages sont magnifiques, la rando très agréable, on a pas pris l’appareil photo pour rien…

img0849.jpg

img0869.jpg

img0911.jpg

img0929.jpg

img0942.jpg

img0992.jpg

img1011.jpg

 

Le soir, premier bivouac, on a fait un gros feu, avec tipi, saucisses, et pinard (c’est obligatoire) comme le font tous les gens civilisés.

img1016.jpg

img1019.jpg

Le lendemain, après pliage des tentes, on va en direction du lac de Nonnenmatweiher, après un dernier au revoir à la France que l’on distingue des hauteurs du Becchen, le plus haut sommet du coin. Comme les Allemands n’ont pas les mêmes notions  des distances et des directions que nous, nous avons eu du mal a trouvé le lac. Finalement, même si l’endroit est joli, on ne s’est pas baigné, l’eau était encore plus sale que nous, difficile à croire, mais c’est vrai…

Bon, et maintenant une petite devinette pour la route, vous pouvez faire vos propositions de réponse :

Ce sont quatre nains qui vont en Chine. Le premier a une pelle. Le deuxième a une pioche. Le troisième a un sac. Le quatrième a un appareil photo et un calepin. Lequel est en tout le temps en retard sur les trois autres ?

On repart vers 13 heures la voiture, direction München ! Et comme ce soir c’est le match de l’Allemagne contre l’Espagne, ça va être encore une soirée terrible… Après s’être posé à l’hotel (chambre sympa, et avec une bonne douche, c’est encore plus sympa !), on part en quête d’un bar où regarder le match. Toujours sur la brèche, on est prêts à 20h15, juste à temps pour le début de la rencontre. Du coup, faute de temps, on s’est retrouvé dans le bar en face de l’hôtel. Le trajet fut long et périlleux… Mais grand bien nous a pris car on a retrouvé des cousins en provenance directe de Montréal. Ca fait du bien de parler un peu français dans un pays à la langue aussi austère qu’incompréhensible (même pour les 2 germanophones du groupe).

Mais malgré tout nous sommes tous tombés amoureux des belles blondes allemandes. Leur nom ? Edelstoff! Et c’est ainsi que nous avons fini notre journée vers 3h du matin après 2 litres de bierre chacun. Définitivement le voyage commence bien !

J 2 – 05/07/2010 EUROPAPARK

6 juillet 2010

Comme prévu, après le passage de la frontière teutonne, nous sommes arrivés en boshnie (comprendront qui peuvent…)

img3045.jpg 

Europappark, un parc à la hauteur de dysney : décors, frissons (avec des grands huit, bin… grands), et beaucoup d’eau. Il n’a pas plu une goute, mais on a tous fini trempés, surtout Steph !

img3048.jpgimg3049.jpgimg3071.jpg

Et pour finir dignement cette journée, nuit au camping des petits indiens, avec diner au saloon. Comme dirait Dav, « c’est cool »

 img3093.jpg 

J 1- 04/07/2010 Le grand départ

5 juillet 2010

                                                             img0641.jpg

                

                                                       PARIS

Salut tout le monde!

Il a fait une chaleur terrible toute la journée, ça avait pourtant bien commencé. les copains, copines, parents, tous étaient là pour notre départ… Enfin, tous ou presque, mais c’est pas pour vous mettre la pression… 

 img0653.jpg

On a failli se fa ire piquer la voiture avant même de partir, mais ce n’était pas un danger suffisant pour nous faire renoncer! 

 CHLOE

Nous voilà donc pa rtis pour la grande aventure, avec une première étape complètement exotique, pleine de dangers et d’imprévus: Strasbourg (une petite ville super jolie, dans l’est de la France ou plutôt dans l’ouest de l’Allemagne). 

 STRAS

Petite halte à la découverte de la gastronomie alsacienne: moitié pattes, moitié omelette, et moitié super restau, moitié serveuse à la con.

PONT

Et pour bien digérer après cette escale intense et sportive, on poursuit notre aventureux périple avec une journée à Europaparc. Que d’émotions en perspectives!    

Bienvenue !

7 avril 2010

Bienvenue à vous, amis roots, amateurs de grands voyages,

amoureux des feux de camps, et autres réfractaires de la douche quotidienne!

 

Bienvenue sur le blog de l’équipe des 4  fantastique…ment dingues! Un groupe d’amis, moitié cinglés, moitié inconscients, moitié trop cons pour se rendre compte qu’il aurait mieux valu ne jamais partir… Les plus intelligents d’entre vous auront remarqué que l’on peut également ajouter « moitié nul en calcul » à cette liste de qualificatifs si valorisants (et peut-être même « nul en orthographe », je ne me suis pas relu…).

Plus sérieusement maintenant (mais non, vous inquiétez pas, c’est pas vrai!)  vous trouverez ici de quoi vous moquer de nous tant qu’on n’est pas encore partis! Certains d’entre vous sous-entendent depuis assez longtemps déjà qu’on ne dépassera pas Melun… et depuis peu qu’on ne dépassera pas Meaux. D’autres, j’en suis certain, prennent déjà les paris sur le nombre de maladies que nous auront le plaisir de contracter, ou encore le nombre de cuites que notre fine équipe collectionnera. Je crois même avoir entendu que certains doutent encore que nous réussissions à partir…

Il faut dire que cette bande de cinglés qui pensaient encore il y a peu qu’il fallait un passeport pour traverser le périph’, ont malgré tout décidé (probablement au cours d’un délire éthylique plus profond qu’à la normale) de quitter le confort de la vie parisienne pour profiter des douces chaleurs du soleil de la steppe Russe, goûter à la célèbre gastronomie Mongole, et jouir du calme bucolique des rue Pékinoises par un matin de mousson. Bref que du bonheur en perspective…

Soyez cependant rassurés sur un point, nous préparons notre voyage avec beaucoup de sérieux. Nous avons déjà mis en place un système de roulement: chez nous pas de temps morts! Comme dans tout grand projet, l’organisation la plus stricte est de rigeure pour optimiser les forces en présence: On se relaye 24h/24 , un gars qui conduit, deux qui boivent et un qui cuve! 

Si apès ça, vous souhaitez toujours en savoir plus sur nous et notre projet, faite un tour sur le blog, et surtout n’hésitez pas à nous laisser des chtits messages, ça fait toujours plaisir… ou pas.

123