J49 à J52 sur la route de Baïkal (21/08 au 24/08)

J49 – le départ de Krasnoiarsk 

Nous quittons  l’hôtel de Krasnoiarsk pleins d’entrain: on part pour notre dernière étape de route avant le lac Baïkal! Mais…  vision d’horreur… La voiture penche étrangement.

 

img5577.jpg

Un soucis? je ne vois de quoi vous voulez parler…

img5766.jpg

de vrais mécanos ces p’tits gars! 

Cela se confirme, les russes sont super sympas! Une première personne s’est spontanément arrêtée pour nous préter son compresseur. Mais le pneus étant réellement crevés, c’est le gardien de l’hôtel qui quitte son poste pour nous accompagner au garage le plus proche. Très prévenant, mais l’histoire ne dit pas si il a été licencié pour abandon de poste…

Pour l’anecdote, après le carrossier qui répare le pare-brise à coup de perceuse, nous avons fait la connaissance du garagiste qui regonfle les pneus crevés à coups de tournevis. Et le pire, c’est que ça marche!!! Et c’est après avoir réussi à tout bien ranger le coffre, au prix de terribles efforts, qu’il nous a fallu tout ressortir pour replacer la roue de secours. Mais on était quand même soulagés de savoir notre pneus en état de marche. Ou plutôt en état de rouler… enfn bon, on se comprend!

Une fois notre Titine flambant neuve (façon de parler bien sûr…) il ne nous reste plus que la bagatelle de 1000 bornes à avaler en moins de 2 jours. Et c’est sans compter sur la qualité des routes. Ah bin non, en fait ya pas de route!

 

img5692.jpg

magnifique réseau routier, n’est-ce pas?

img4902.jpg

Et voilà le résultat…

J50 et J51 – La route pour Irkoutsk

Après une première nuit en bivouac passée dans une tente cernée par les moustiques, il nous reste encore plus de 800 km jusqu’à Irkoustk. Mission presque pas possible, et on décide donc de passer la nuit sur la route. Encore…

 

img5744.jpg

Is there a better place to be? 

 

On arrive à Irkoutsk en début de matinée. Visite express de la ville, qui se limite à la gare du transibérien, à la place Lénine (avec la super statue du bonhomme), et à l’avenue Karl Marx… Comme dans toutes les villes russes.

Histoire de se renseigner un peu on se rend dans une agence de voyage locale. Une hôtesse nous concocte un programme au poil pour notre séjour sur le lac, et donc… on décide de ne pas le suivre! Et pour passer la nuit, on passe devant un hôtel qui a l’air très cher, qui se révèle en fin de compte très très cher, et donc… on le prend! Instinct de contradiction…

Pour notre dernière soirée avant le lac on décide de passer une soirée typiquement russe: on dîne dans un châlet sibérien, au menu du borsh et de la viande grillée à la russe, en compagnie d’un chanteur folklorique. Et pour finir en beauté, un dernier verre au bar « Liverpool » sur fond de Beatles et Rolling Stones.

 C’est le jour I (J-1), et demain c’est l’arrivée sur le lac Baïkal! Enfin!

 

J52 – l’arrivée…

img6213.jpg

Un petit tour sur le lac. Moment magique!

 

img6331.jpg

Coucher de soleil sur les eaux du lac

6 Réponses à “J49 à J52 sur la route de Baïkal (21/08 au 24/08)”

  1. michel/patricia dit :

    Bonjour les globe trotters,
    Pourquoi ne pas avoir suivi le programme de l’hotesse? comment etait-elle?
    Bravo en tout cas pour le changement de pneu, rapide comme en formule 1.
    Nous esperons de belles photos du lac BAIKAL.
    bisous à vous quatre, bon courage pour la suite.

  2. Al Capote dit :

    Y’a pas que les routes de pourraves en Russie. Les voitures aussi.
    Vous savez pourquoi les Ladas ont 2 pots d’échappement?
    Pour pouvoir les pousser, comme les brouettes.
    Tchou!

  3. boulette dit :

    Salut les garçons,

    BRAVO d’avoir cru en votre rêve malgré tout ce qu’on vous disait ET SURTOUT de l’avoir fait.

    J’espère que vous avez bien noté toutes les étapes de la réparation du pneu au tournevis ça peu toujours servir!!!

    Je vous fais des gros bisous les boulis.

  4. Willow dit :

    Bonjour Missieurs,

    ça y est ! le lac Baikal est atteint, une page de votre voyage se tourne…pour qu’une nouvelle encore plus passionnante s’ouvre ! Vous vous approchez de plus en plus de la Mongolie et son désert de Gobie (yééééééé)…ok pas terrible le jeu de mot, mais j’en ai pas de plus fin en stock !!
    La photo du couché de soleil sur le lac est magnifique. Prenez en plein les yeux et la tête, profitez jusqu’au bout à fond de votre road trip, parce qu’à Paris mise à part la grisaille ambiante et le travail mal payé il n’y a pas grand chose à voir en ce moment…

    Je vous bezouille.
    Gros becau à Matou, bise sur le crane à Steph, entre les côtes pour Dav, et sur les pieds pour Xav

  5. Alexis GS dit :

    Ahhh le lac baikal!
    Entendez vous le soir résonner les musiciens au sons de leur balalaikal? (pas mieux que toi willow mais je m’entraine!).
    C’est là qu’on voit la limite des cours de mécanique enseignées par Pierre : le regongflage au tournevis : ça ne s’apprend pas; à moins qu’ils aient plus simplement mis une mèche dans le pneu, là je comprends. Prochaine étape : le remplacement des essuis glace par deux « willy waler 2006! », et pour le prix de 2 willy waler, vous aurez….. 2 willy waler 2006!!
    En tout cas les photos sont de qualité! Dommage steph avec ce beau biwy que tu n’aies pas eu la place d’embarquer le rod pod et les cannes pour les lancer dans ce lac magnifique!
    Continuez comme ça c’est génial et même nous on en prend plein les yeux et on est vraiment fiers de vous!
    Bises, Alexis et Mélanie.

  6. Aurélie dit :

    Un petit coucou d’une villemombloise que vous avez croisé devant la laverie du camping de Budapest! Nous notre tour de l’Europe a touché à sa fin :( J’ai pas tout lu encore de votre blog mais que d’événements! Bonne chance pour la suite de votre voyage!

Laisser un commentaire